Les abeilles, petit cerveau mais véritable génie! Elles vivent en colonie avec une reine bien choyée et nourrie à un jus précieux.(Gelée royale)

Elles s'activent sans cesse, chacune à sa tache tour à tour: l'une bâtit les alvéoles, réchauffe, ventile, nettoie, protège, la ruche:
l'autre, butine, stocke les provisions, nourrit les larves. Le mâle ne vit que pour un instant d'union amoureuse puis meure en vol. Malgré un petit cerveau d'un milligramme, elle intègre des concepts complexes. Exemple: elle se sert d'un langage dansé, son œil composé est sensible aux ultraviolets et ses antennes abritent quelque 60 000 récepteurs olfactifs. Elle transporte le pollen qu'elle a récolté pour la  fabrique du miel.
Les abeilles

pollen

pollen

pollen

Remarques

La vie des abeilles expliquée

e. La ruche, l'organisation, la pollinisation, La production, leur protection et la communication entre elles et qui est Reine. Les abeilles (Anthophila) forment un groupe monophylétique d'insectes hyménoptères de la superfamille des apoïdes. Au moins 20 000 espèces d'abeilles sont répertoriées sur la planète, dont environ 2 000 en Europe et près de 1 000 en France.
Certaines abeilles transforment une partie de leur récolte en produits dérivés : miel, cire ou gelée royale. Ces produits sont stockés dans des nids plus ou moins élaborés : de simples galeries pour les espèces solitaires, des assemblages complexes de rayons de cire pour les espèces sociales. Les espèces qui en produisent en quantité significative sont appelées des « abeilles à miel ».
La taille et le poids des abeilles varient selon les espèces, leur taille va de 9 à 15 mm de long et elles peuvent peser de 60 à 80 mg.

Des mâles (ou faux-bourdons) dont le seul rôle connu est la fécondation des futures reines. Ils meurent après l'accouplement. Le mâle (ou faux-bourdon) vient au monde par un mode de reproduction appelé parthénogenèse gamophasique. Il naît donc d’un œuf pondu, non fécondé par la spermathèque de la reine pondeuse. Cette découverte est due à l’abbé Dzierzon qui démontra, en 1845, que la reine donne naissance à des mâles par parthénogenèse. Il existe une autre source de mâles. L’absence (mort de la reine) de phéromones royales déclenche chez les abeilles nourrices un réflexe d’élevage de nouvelles reines. Si cet élevage de nouvelles reines échoue, l’absence de la phéromone royale qui inhibait le développement des ovaires des ouvrières n’existe plus, alors certaines abeilles ouvrières vont développer leurs ovaires et se mettre à pondre. Comme elles n’ont pas été fécondées, elles ne vont donner naissance qu’à des mâles. On dit que la ruche est bourdonneuse, la colonie est condamnée. Les abeilles pondeuses vont émettre la même phéromone que la reine, l’acide -céto-décènoïque.

Source :Avec l'aide de la revue Sciences et Avenir et d'un apiculteur du haut de France.

En Europe, l'espèce la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel appartient au genre Apis. Cependant, la majorité des abeilles ne produisent pas de miel. Elles se nourrissent du nectar des fleurs. Chez l’Abeille domestique, la championne de la longévité est la reine qui vit de 3 à 5 ans. Une ouvrière d’été vit en moyenne de 5 à 6 semaines et une ouvrière d’hiver de 5 à 6 mois. Le sort des mâles est différent puisqu’ils meurent soit après l’accouplement soit à la fin de l’été s’ils ne se sont pas accouplés. Ils sont alors chassés de la ruche par les ouvrières qui cessent de les nourrir. Les abeilles peuvent être classées selon leur mode de vie : abeilles domestiques, sauvages, solitaires ou bien sociales, etc. Les bourdons en revanche sont un groupe particulier d'abeilles.Toutes les abeilles sont des insectes hyménoptères, végétariens et butineurs. Butiner signifie voler de fleur en fleur à la recherche de nourriture. L'abeille récolte ainsi dans la nature nectar, propolis, miellat et pollen. En butinant l'abeille assure également la pollinisation, c'est-à-dire le transport du pollen permettant la reproduction des plantes.

Avant l'arrivée des Européens, c'était une race d'abeilles sans dard qui fournissait le miel aux premières nations d'Amérique du Nord. Comme elle n'était pas résistante aux maladies introduites par les abeilles importées, cette espèce àmaintenant disparu. Ainsi, les abeilles mellifères que nous rencontrons le plus souvent en Amérique du Nord ne sont pas originaires de cette partie du monde : elles ont été importées.
Celles que l'on trouve maintenant à l'état sauvage sont en fait des abeilles domestiquées ayant formé des essaims et construit de nouvelles ruches en milieu naturel. Alors qu'il était fréquent d'en voir auparavant, les colonies sauvages se font aujourd'hui de plus en plus rares. Ce phénomène s'explique en partie par le fait que les apiculteurs parviennent mieux à empêcher la formation d'essaims et que sans l'aide des apiculteurs, les abeilles sauvages ont du mal à lutter contre un grand nombre de parasites et de maladies largement répandus de nos jours.

fr.wikipedia.org/wiki/Abeille

abeille   abeille   abeille  
abeilles  abeille  abeille  abeille  abeille
ci dessus, Photos  (moi!) Explications confirmées par un apiculteur .
Nourriture, eau sucrée.

Guêpes bourdons coccinelles, se tolèrent

>>>>>>>>>>>
abeille     

"photo P-J.Bernard"                                   "photo P-J.Bernard"                "photo P-J.Bernard"

"photo P-J.Bernard" ci-dessus, (avec sa permission) de son magnifique site      http://www.baladesentomologiques.com/
Création ...Roland 2014/08 -- Revu en  05/2018

Je cherche les photos les textes.  Une fois tout rassemblé et compris je vais voir en vrai et je créé ces pages... puis je corrige, j'embelli.  et j'y passe mon temps.
j'ai utilisé Sciences et Avenir, 5 sites et  Google en grande quantité.  (un petit morceau ici un autre la (oui c'est rare quand ce que je voudrais soit groupé)... Alors, une fois tout  groupé et  les explications inutiles retirées, pour ce que moi, je voulais en faire et surtout pas de blabla... ni répéter (de la même façon) ce que disent des centaines d'autres sites.

j'ai mis 4 mois pour créer ce site "la pollinisation par les insectes" chercher les infos sur de nombreux sites, simplifié ce que j'ai bien compris et  comment disposer le tout et dans
quel ordre sur mon site utiliser avec mes photos et les photos d'autres sites. Puis j'ai été voir sur place des ruches et j'ai lancé la programmation du site qui
a pris 58h de boulot.

La nature, la photo, l'informatique (Programmation) sont mes passions.