univers, etoiles
univers, etoiles Les étoiles sont des boules d’hydrogène et d’hélium, si chaudes que des réactions de fusion nucléaire se produisent en leur centre, comme dans notre Soleil. Les étoiles sont réparties en plusieurs catégories d’après leur masse, leur dimension, leur température, leur couleur et leur magnitude (des naines rouges sombres dites "froides" au géantes bleues, très chaudes et très brillantes).
Une étoile est un objet céleste approximativement sphérique dont la structure est modelée par la gravité.  Durant la majeure partie de son existence, son coeur est le siège de réactions de fusion nucléaire, dont une partie de l'énergie est rayonnée sous forme de lumière visible ; la matière qui la compose s'en trouve presque complètement ionisée du fait de la température élevée qui règne à l'intérieur.

Dans un premier stade, ce sont des étoiles naines (les naines blanches étant à part); ce sont ensuite des géantes (étoiles âgées en expansion, issues de naines rouges ou jaunes); ou des super géantes (vieilles étoiles en expansion issues d’étoiles massives blanches ou bleues).
Les étoiles évoluent beaucoup plus en taille qu’en masse.
Le scénario actuel de formation des étoiles de faible masse et de masse intermédiaire jusqu'à quelques masses solaires, soit la grande majorité des étoiles est schématiquement représenté sur la figure 1. Une nébuleuse se contracte gravitationnellement et se fragmente pour donner des cœurs protostellaires fig 2. Dans ceux-ci, se forme au centre une étoile qui grossit par accrétion de la matière environnante; un disque d'accrétion et une enveloppe circumstellaire accompagnent cette étoile. L'accrétion est accompagnée d'éjection d'une partie significative de la matière chutant sur l'étoile sous la forme de jets d'éjection polaires fig 3. Dans le disque d'accrétion se forment des corps par agrégation de poussière appelés planétésimaux. Une fois atteinte une masse critique, ces planétésimaux se mettent à leur tour à accrétés la matière environnante pour former des planètes fig 4. L'accrétion sur l'étoile et les planètes ainsi que l'éjection finissent par épuiser la matière présente autour de l'étoile : celle-ci est alors « nue » et entourée d'un système planétaire.

univers, etoiles                    

univers, etoiles univers, etoiles

univers, etoiles

Les nébuleuses brillantes sont en général de vastes concentrations de gaz et de poussières dans les
quelles des étoiles se sont formées, ou se forment en ce moment. Il y a trois types de nébuleuses diffuses :

1 -Nébuleuse à émission
Nuages interstellaires d'hydrogène qui brillent grâce à l'intense émission d'étoiles chaudes situées
à l'intérieur. De telles nébuleuses sont typiquement rouges.
2 -Nébuleuse à réflexion
Nuages de gaz et de poussières qui n'émettent pas de lumière par eux-mêmes, mais qui reflètent la
lumière d'étoiles proches. Les nébuleuses à réflexion sont typiquement bleues.
3 -Débris de Supernova
Une étoile super massive finit sa vie en explosant, et en éjectant ainsi toutes ses couches périphériques
dans l'espace. Le plus fameux exemple est la nébuleuse du Crabe qui correspond aux restes d'une étoile qui a explosé en 1054.
 Autre Nébuleuse (planétaires)
Parfois appelées nébuleuses à absorption, ce sont des concentrations sombres de gaz et de poussières
qui contiennent souvent des étoiles en formation en leur sein. Une nébuleuse sombre ne peut se
remarquer que dans la mesure où elle occulte une nébuleuse brillante (par ex. la nébuleuse de la Tête
de Cheval) ou si elle bloque la lumière des étoiles qui sont derrière (par ex. le Sac de Charbon).

univers, etoiles

univers, etoiles

univers, etoiles univers, etoiles
univers, etoiles univers, etoiles Dimensions comparatives entre étoiles.

univers, etoiles univers, etoiles

univers, etoiles

 

univers, etoiles

La luminosité d’une étoile dépend, comme sa couleur, de sa température de surface. Les étoiles bleues et blanches sont les plus chaudes et les plus brillantes, avec une température comprise entre 6000 °C et 25000 °C. Les étoiles jaunes et rouges sont moins chaudes et moins brillantes, avec une température comprise entre 3000 °C et 6000 °C. La température d’une étoile dépend de sa masse : plus l’étoile est massive, plus sa température est élevée.

Couleurs spectrales des étoiles

Le Soleil est une étoile d’un diamètre égal à 1392000 km, composée d’un noyau, d’une zone de radiation, d’une zone de convection et de deux couches superficielles : photosphère et chromosphère. Il tire son énergie de réactions thermonucléaires qui se produisent en son centre où la température atteint 15 millions de Kelvins.                            - Photos Sciences et Vie et internet -
Photos Sciences et Vie et internet

Le Système solaire

2016