Le séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku au Japon est un tremblement de terre d'une magnitude 9,1, survenu au large des côtes nord-est de l'île de Honshū le 11 mars 2011. Son épicentre se situe à 130 km à l'est de Sendai,   dans la région du Tōhoku, ville située à environ 300 km au nord-est de Tokyo. L'intensité sismique maximale est enregistrée à Kurihara et s'élève à 73 sur l'échelle de Shindo (son grade le plus élevé). Il a engendré un tsunami dont les vagues ont atteint une hauteur estimée à plus de 30 m par endroits. Celles-ci ont parcouru jusqu'à 10 km à l'intérieur des terres, ravageant près de 600 km de côtes et détruisant partiellement ou totalement de nombreuses villes et zones portuaires.
   
sources: Sciences et avenir  2004-2005/td>