L'ATMOSPHÈRE TERRESTRE

Dans l'espace, la Terre est entourée d'une gigantesque couche de gaz invisible. Nous savons qu'elle existe parce qu'elle se déplace autour de nous sous le nom de courrant l'air, il agite les feuilles des arbres, parce qu'il gronde avec impétuosité et parfois même bruyamment en se ruant contre les maisons,  L'air n'est que la couche inférieure de cette enveloppe gazeuse : l'atmosphère. Il apporte fraîcheur dans la chaleur de l'été.

Les caractéristiques de cette couche de gaz invisible est maintenant bien comprise.

Nous savons que l'air est un mélange de gaz divers et qu'il entoure toute notre planète d'une couche d'environ 1000 km de hauteur, dense à proximité de la terre, de plus en plus raréfiée au fur et à mesure qu'elle s'en éloigne..

 

 

Les gaz de l'air, analyse

Azote - 78,084%
oxygène - 20,948%
argon - 0,934%
anhydride carbonique - 0,031%
néon - 0,001818%
hélium - 0,000524%
méthane 0,0002%
krypton 0,00014
hydrogène - 0,0000087%
traces d'oxyde, de bioxyde et de protoxyde d'azote, d'oxyde de carbone, d'ozone, d'ammoniac, d'anhydride sulfureux et d'hydrogène sulfureux.

Apparition de l'atmosphère

Notre atmosphère est apparue progressivement il y à quelques milliards d'années.

Un premier processus de réchauffement, puis de refroidissement du noyau nucléaire central de la terre, liquide et incandescent (en 1) une première croûte s'est formée, laissant échapper par ses fissures des matériaux incandescents (en 2)

Une immense activité volcanique commença à dégager des gaz et des vapeurs dans l'atmosphère initiale et, parmi ceux-ci, il y avait de l'hydrogène, de la vapeur d'eau, de l'ammoniaque et du méthane  (en 3).

L'apparition des premiers organismes vivants et leur évolution, les cellules qui produisent alors de l'oxygène déclenchent le processus photosynthétique. L'atmosphère se charge  alors progressivement  en oxygène.

Depuis, quelques millions d'années, l'atmosphère terrestre a atteint un niveau d'équilibre qui lui permet de rester stable. (en 4).

Nous savons aussi, que depuis les 100 dernières années le taux d'anhydride carbonique a augmenté de 15% ce qui augmente dangereusement la température sur Terre.

L'Atmosphère, protège la Terre des radiations nuisibles contenues dans les rayons solaires Elle absorbe et retient une partie de la chaleur émise par le Soleil; provoque la désintégration des météorites qui risqueraient d'atteindre notre planète.

La Troposphère s'étend sur la surface de la Terre jusqu'à une hauteur variant de 8 à 16 Km et contient les 9/10 de tous les gaz qui composent l'atmosphère et la quasi-totalité de la vapeur d'eau (les nuages)(vent, pluie, orage).

La Stratosphère est la couche atmosphérique suivante. Elle s'étend sur environ 50 Km d'altitude. L'air y est très raréfié et surtout composé d'ozone, gaz qui à la propriété d'absorber les radiations nocives.

La couche d'ozone ou ozonosphère désigne la partie de la stratosphère contenant une quantité relativement importante d'ozone (concentration de l'ordre de un pour cent mille). l'ozone  est un mélange gazeux à faible pression.c'est  Cet ozone est produit par l'action des UV, du rayonnement solaire, sur les molécules de dioxygène à haute altitude.  Elle renvoie les rayons solaires et n'en laisse pénétrer que 50 % dans la troposphère.

Evolution du"TROU dans la couche d'OZONE"

L'ozone est produit à partir du dioxygène, composé de deux atomes d'oxygène(O2). Aux altitudes supérieures à 30 km, le rayonnement solaire possède encore une énergie suffisante pour casser une partie des molécules de dioxygène et libérer les atomes. Un atome d'oxygène tendant à ne pas rester seul pour des raisons de stabilité, doit se recombiner à un autre élément ; il interagit donc avec une autre molécule de dioxygène (O2) présente pour former une nouvelle molécule, composée de trois atomes d'oxygène : l'ozone (O3).

À haute altitude, la couche d'ozone a pour effet d'absorber la plus grande partie du rayonnement solaire ultraviolet, qui est dangereux pour les organismes vivants et joue donc un rôle protecteur pour les êtres vivants.

Selon le lieu on considère la qualité de l'ozone comme :

le « bon ozone » présent dans la couche stratosphérique : bon, car il nous protège des rayons UV-C (ultraviolet) et de leur effets ;
le « mauvais ozone » présent dans la couche basse de l'atmosphère : mauvais, car c'est celui que toutes les espèces animales, dont l'homme, sont amenées à inhaler et qui présente, selon sa concentration, une certaine toxicité (voir Normes de qualité de l'air).
En l'absence de la couche d'ozone dans la haute atmosphère, la vie n'aurait été possible que dans les océans, à une profondeur suffisante de la surface des eaux (les UV ne pénétrant qu'en surface).

source Wikipedia et  http://www.notre-planete.info/environnement/trou-couche-ozone.php

La Mésosphère, c-à-d la "sphère du milieu" s'étend jusqu'à 80-85 Km d'altitude. L'air de plus en plus raréfié, y est essentiellement composé d'ozone et de vapeur de sodium.
L'ionosphère et l'exosphère sont les 2 couches les plus externes l'ionosphère s'étend jusqu'à la zone ou la densité des gaz est si insignifiante qu'elle se confond avec le vide de l'espace.

A l'échelle de la terre l'atmosphère terrestre est égale à la peau d'une pomme sur la pomme!!

L'effet de serre (cause pollution de l'atmosphère par la vie vivante terrestre) provoque un réchauffement climatique Terrestre important! en effet, sans la  pollution  les rayons du Soleil arrivent sur Terre  " et rebondissent" en partie hors de notre atmosphère, mais avec la pollution atmosphérique ces rayons se trouvent piégées par cette pollution lors de leur remontées et reviennent sur Terre .

Photos et textes de revues et

source Wikipedia et  http://www.notre-planete.info/environnement/trou-couche-ozone.php