Qu'es ce qu'un satellite artificiel , une fusée et une orbite?
Explications avec photos:

       (Textes trouvés l'aide de Google et revues les liens sont indiqués)

satellites calipso

Un satellite artificiel est un objet fabriqué par l'être humain, envoyé dans l'espace à l'aide d'un lanceur et gravitant autour d'une planète ou d'un satellite naturel comme la terre ou la Lune. La vitesse imprimée par la fusée (grâce a ses moteurs) au satellite lui permet de se maintenir pratiquement indéfiniment dans l'espace en décrivant une orbite autour du corps céleste. Celle-ci, définie en fonction de la mission du satellite, peut prendre différentes formes — héliosynchrone, géostationnaire, elliptique, circulaire — et se situer à des altitudes plus ou moins élevées, classifiées en orbite basse, moyenne ou haute.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Satellite_artificiel

Un satellite artificiel est composé :

d'une charge utile, définie spécifiquement pour la mission qu'il doit remplir, (exemple télescope) et d'une plate-forme souvent standardisée assurant les fonctions de support comme la fourniture d'énergie, la propulsion, le contrôle thermique, le maintien de l'orientation et les communications. Le satellite est suivi par un centre de contrôle au sol, qui envoie des instructions et recueille les données collectées grâce à un réseau de stations terrestres.

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=356774

Pour remplir sa mission le satellite doit

satellites Calipso        controle satellites        controle satellites antennes

Pour maintenir sa mission le satellite doit : Se maintenir sur une orbite de référence en orientant ses instruments de manière précise : des interventions sont nécessaires à intervalles réguliers pour corriger les perturbations naturelles de l'orbite générées, dans le cas d'un satellite terrestre, par les irrégularités du champ de gravité, l'influence du Soleil et de la Lune ainsi que la traînée créée par l'atmosphère qui subsiste en orbite basse.

Ce qui est compliqué dans l'espace, c'est d'accélérer, freiner et dans une moindre mesure les changements de direction. Tout cela nécessite d'activer les moteurs qui nécessitent du carburant qui pèse lourd...
Donc pour éviter cela, on a tendance à faire des trajectoires plus compliquées, de se servir de la gravitation des astres qu'on croise pour faire les dits changements sans consommer trop de carburant, etc.
C'est contre intuitif mais c'est le cas de beaucoup de choses dans l'espace où il n'y a pas de sol, d'eau ou d'atmosphère pour porter, freiner, frotter et une gravitation très variable suivant l'endroit où on se trouve.

A gauche Calipso (satellite observation)  -  à droite Salle de contrôle à terre de Calipso

spoutnik 1 spoutnik 2_laika laïka dans capsule Si la possibilité théorique de mettre un satellite sur orbite autour de la Terre fut signalée en 1687 par Isaac Newton, il a fallu attendre :

le 4 octobre 1957 pour voir le lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik 1 par les soviétiques.
le 4 novembre 1957  spoutnik 2 fut lancé dans l'espace avec un animal vivant (Laïka) sans possibilité de retour.

telstar satellite syncom 1-satellite Géostationnaires


Telstar communication 10/07/1962 à  fév 1963-Expérimental et succès (Tél, radios, TV.)En novembre 1962, une explosion nucléaire stratosphérique, comme on en pratiquait à l’époque, détruisit, par ses radiations, l’électronique du satellite, qui cessa de fonctionner mais pas de tourner. Selon les spécialistes,
il est toujours au-dessus de nos têtes. Syncom 1,Satellite communication  -- 1963 à droite
  

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=157045

gagarine fuséeDe 1957 à 1965, l'U.R.S.S. devancera ses adversaires américains en accomplissant la plupart des grandes premières spatiales : après le premier satellite artificiel (Spoutnik-1)et  les premières sondes lunaires ( Luna-1 à 3 en 1959), un nouvel exploit va être accompli, celui de l'envoi du premier homme dans l'espace Iouri Gagarine,. Le 12 avril 1961,  Gagarine effectue une révolution autour de la Terre et, à 10 h 55 min, 108 minutes après le lancement, au retour vers la Terre et à quelques kilomètres du sol, en application d'une procédure commune à tous les vaisseaux Vostok, Gagarine s'éjecte de la capsule : il effectue le reste de sa descente en parachute car, pour des raisons de poids, on n'a pas pu installer sur le vaisseau Vostok des rétrofusées permettant de réduire suffisamment la vitesse résiduelle à l'atterrissage.

Une fois au sol, Gagarine  utilise le téléphone du camp d'agriculteurs pour avertir les secours. Son vaisseau a
atterri à trois kilomètres de là et des enfants des villages environnants sont déjà entrés à l'intérieur, finissant les restes de nourriture en tube qui s'y trouvaient.

  La voie est alors ouverte à des missions habitées.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Youri_Gagarine

Les États-Unis sont humiliés : il faudra attendre le 5 mai 1961 pour que l'Américain Alan B. Shepard effectue un vol balistique de 15 minutes au-dessus de l'océan Atlantique – un exploit qui n'est cependant pas à la hauteur de celui de Gagarine –, et le 20 février 1962 pour que John Glenn devienne le premier Américain à graviter autour de la Terre.

 Apollo 11

image Google image

Capsule Apollo 11 et son module lunaire.

 

sur la lune

Après 10 années de préparation, le 16 juillet 1969  est mise à feu Saturne V. Elle portait à son sommet la cabine  Apollo 11 occupée par les astronautes Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. Qui le 21 juillet sont sorti du module lunaire et marché sur la lune.       (que l'on dit)!

 reccuperation astraunotes

Par NASA —https://www.flickr.com/photos/nasa2explore/9508222017/in/set-72157635036072913Great Images in NASA Description, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6452043

Utilité des satellites

Les applications des satellites sont les différents domaines dans lesquels les satellites artificiels lancés dans l'espace sont utilisés. On distingue les satellites scientifiques qui sont destinés à la recherche scientifique et les satellites d'application qui apportent une contribution pratique au fonctionnement de la société dans des domaines comme la météorologie, les télécommunications, la navigation, la gestion des ressources naturelles, la sécurité maritime, la prévention et le suivi des risques naturels. Ne pas oublier les satellites militaires!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Applications_des_satellites

satellites méteo

Satellite météo

les géostationnaires : Ce sont des satellites qui tournent dans le même sens de rotation que la Terre et semblent occuper une place fixe dans le ciel pour les scientifiques qui les observent depuis la Terre.
les défilants : Ce sont des satellites qui ont différentes altitudes et orbites et qui ne sont donc visibles que quelques heures par jour depuis la Terre, ce qui empêche une réception de leurs données pendant une partie de la journée.
De plus, on peut distinguer les satellites par leurs missions.

 On différencie ainsi cinq types de satellites :
les satellites météorologiques,qui permettent aux météorologues de prévoir les perturbations qui pourraient arriver dans une période de temps donnée, et d'étudier l'évolution des climats.
Les satellites de télécommunications, qui servent de relais des informations d'un point à l'autre de la Terre.
les satellites de navigation,qui permettent de déterminer avec précision une position sur la Terre.
les satellites militaires, (ou satellites espions) qui permettent une télédétection et, pour certains, violent la vie privée.
les satellites scientifiques, qui ont pour but la recherche et la conquête de l'espace d'un point de vu de découverte de l'immensité de l'espace et des secrets qu'il cache.

https://sites.google.com/site/lessatellitesartificiels/presentation-des-satellites-artificiels/qu-est-ce-qu-un-satellite-artificiel
Pour plus d'informations, vous pouvez vous référer au site internet suivant : http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/448-un-outil-adapte-a-chaque-mission.php

croquis positions satellites gps croquis orbite satellite Les satellites GPS flottent dans l'espace à plus de 19.000 km de la Terre. Ironiquement, le fait qu'ils soient si éloignés, facilite le travail de localisation des satellites. Puisqu'ils sont bien dégagés de l'atmosphère terrestre, ils orbitent la Terre suivant une mathématique (relativement) simple.
Chaque satellite GPS a été mis sur une orbite très précise garantissant que votre appareil de navigation reçoit
toujours des signaux d'au moins 3 satellites.  

satellites espion   satellites Calipso   station skylab 4   station Mir   station ISS
Satellite espion

Militaire

https://calipso.cnes.fr/

 

Satellite Météo

Orbitant à 705 km au-dessus de nos têtes, le mini-satellite CALIPSO  (à Droite) analyse les nuages et les aérosols depuis 2006. Des mesures destinées à mieux comprendre le rôle des nuages et des aérosols sur le climat.

Skylab 4 Station habitée (Laboratoire)

 

 

 Mir La Station habitée MIR, (Laboratoire et observation. Mise en orbite le 19 février 1986 et détruite volontairement le 23 mars 2001  (quand elle a été dépassé par l'ISS)

ISS

VOIR plus bas

Par NASA — NASA
Domaine public,

 

Combien  y a t-il de satellites artificiel ?

Impossible de trouver le nombre réel de satellites artificiels sur le Web! pour une même année!

Voici  ci-dessous 3 versions. 2015 Aujourd'hui plus de 2 600 satellites gravitent autour de la Terre. Ils interviennent dans de nombreux domaines : téléphonie, télévision, localisation, géodésie, télédétection, météorologie, astronomie. Leur spectre d'observation est vaste, optique, radar, infrarouge, ultraviolet, écoute de signaux radioélectriques. Source 2015   http://www.chimix.com/an5/bac5/france.htm
------------------------
Le nombre de satellites en orbite  au 31 janvier 2015. La Chine à elle seule avait 132 satellites opérant en orbite. Le nombre total de satellites en orbite a atteint 1.265.  Source 2015    http://fr.statista.com/statistiques/565191/nombre-de-satellites-en-orbite-%25E2%2580%2593-principaux-pays-en/
--------------------------------
Actuellement, 2 630 satellites actifs sont en orbite autour de la Terre. La plupart d’origine russe (soviétique) et américaine. A ces engins s’ajoutent environ 7 000 objets, coiffes et réservoirs de fusées ou autres morceaux résultant de
lancements de satellites ou de sondes d’exploration. Soit près de 2 500 t de métal.

On dénombre aussi une centaine de milliers de débris de 1 à 10 cm provenant de la désintégration d’anciens satellites. Enfin, on estime à plusieurs dizaines de millions les débris de moins d’un centimètre. Ces déchets, mus d’une grande vitesse, menacent les satellites actifs. Il sont donc surveillés par le North American Air Défense Command et le Cnes (Centre national d’études spatiales français) via des télescopes spécialisés et des radars.

Source 2015 :   http://www.caminteresse.fr/economie-societe/combien-y-a-t-il-de-satellites-au-dessus-de-nos-tetes-1163438/

diagramme objets dans l'espace

Comment placer un satellite au dessus de nos têtes, assez loin pour qu'il reste longtemps en orbite?

Il faut un lanceur (Fusée) capable d'atteindre une vitesse élevée pour échapper à l'attraction de la terre et monter le plus haut possible.

Les premières fusées furent des armes, loin de la vision spatiale que nous en avons aujourd'hui. Elles furent inventées en Chine, aux alentours du xiiie siècle1. La première trace écrite de leur utilisation est la chronique de Dong Kang mu, en 1232, qui raconte leur utilisation par les Mongols lors de l'attaque de la ville de Kaifeng; il est d'ailleurs possible que le concept de fusée ait été propagé par eux lors de leur invasion de l'Eurasie. Les fusées sont alors des tubes de papier ou de carton contenant de la poudre, comme nos feux d'artifices!

Puis, en 1648, l'évêque anglais Francis Godwin écrivit le Voyage chimérique au monde de la Lune, et en 1649, Savinien de Cyrano de Bergerac décrivit huit techniques possibles pour voler jusqu'à la Lune, et quatre pour atteindre le Soleil. L'un de ces procédés consistait en plusieurs fusées à poudre allumées successivement, approche comparable aux fusées à étages modernes. L'idée était déjà bien ancrée dans la tête des scientifiques!

Le vol spatial prend son essor à la fin de la Seconde Guerre mondiale grâce aux avancées allemandes dans le domaine des fusées et il donne lieu à plusieurs événements retentissants durant la seconde moitié du xxe siècle.

L'armée allemande, qui commençait à être en difficulté 1943-44, s'intéressa à  cette arme, et la rebaptisa une fusée d'essai (A4) en V2 amélioré. , malgré le manque de fiabilité de ses tirs avant fin 1944, le missile V2 fut le premier missile balistique opérationnel, Ce V2 est bien une fusée bombe qu'on appel missile. Lorsque son carburant était épuisé, le missile piquait vers le sol pour exploser.

Après quelques années les fusées (appelées lanceurs) sont au point.
 le premier vol spatial orbital de l'Histoire

 le 4 octobre 1957 le satellite soviétique Spoutnik 1 est lancé.

Par NASA — http://history.msfc.nasa.gov/rocketry/03.html, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=36912299

Une fusée en astronautique est un véhicule (ou un lanceur) qui se déplace dans l'espace grâce à un moteur-fusée en emportant à la fois le combustible et le comburant nécessaires à son fonctionnement. Une fusée comprend plusieurs étages pour maximiser sa capacité d'emport. Les plus
grosses fusées construites, comme Saturn V, permettent de placer jusqu'à 150 tonnes en orbite basse.
fusée     Schema-lancement-Ariane-5

À compter de la fin des années 1950, les fusées ont été utilisées pour mettre en orbite des satellites à des fins commerciales ou de recherche, envoyer des sondes spatiales vers les autres planètes du système solaire et envoyer des hommes dans l'espace. La technologie des fusées n'évolue pratiquement plus depuis la fin des années 1960.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fus%C3%A9e_(astronautique)

Une fusée composée d'un seul étage ne pourrait placer en orbite une charge utile même si elle utilise les  moteurs les plus performants et que son l indice constructif est particulièrement faible. (masse, poids)
Pour optimiser ses performances, une fusée doit donc être
multi étages : chaque étage est doté de son ou de ses propres moteurs-fusées et est largué lorsque le carburant est épuisé. Le moteur de l'étage suivant est alors allumé.
Le premier étage des lanceurs modernes est souvent constitué d'un étage principal flanqué d'étages appelés
accélérateurs dont le rôle est de fournir une poussée additionnelle durant les premières minutes du vol. Ces accélérateurs qui sont généralement à poudre peuvent avoir une poussée supplémentaires au premier étage (Ariane 5) proprement dit mais sont largués longtemps avant que le premier étage ait épuisé son carburant. (Voir Ariane en photo ci-dessous)
Traditionnellement les lanceurs spatiaux ont 3 étages (Ariane 1 et 4, Saturn V) ou 2 étages + (plus) accélérateurs accolés au 1er étage (Ariane 5…). Le dernier étage propulsif communique la part la plus importante de la vitesse horizontale au satellite. Pour augmenter ses performances, on choisit souvent une propulsion cryogénique. Cet étage dans les lanceurs les plus sophistiqués peut être éteint et rallumé plusieurs fois ce qui donne plus de souplesse pour mettre en place les charges utiles sur leurs orbites.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fus%C3%A9e_(astronautique)

Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, désigne conventionnellement un véhicule spatial pouvant revenir sur Terre en effectuant un atterrissage contrôlé à la manière d'un avion ou d'un planeur et pouvant être réutilisé pour une mission ultérieure. Ce concept s'oppose à celui des vaisseaux spatiaux, tels que Soyouz ou Apollo effectuant une rentrée quasi balistique et atterrissant grâce à des parachutes. À l'origine le concept est associé à l'abaissement des coûts de mise en orbite de satellites artificiels, d'éléments de station spatiale et à la possibilité d'effectuer des interventions de maintenance en orbite basse. En pratique la navette spatiale américaine, la seule à avoir eu une vie opérationnelle significative, a jouer un rôle important essentiellement pour placer en orbite les principaux composants de la station spatiale internationale. Dans ses autres missions, elle est remplacée avantageusement par des lanceurs classiques. La NASA après l'arrêt des missions de sa navette spatiale en 2011 prévoit le retour à des vaisseaux spatiaux conventionnels.

navette spatiale

snatellites

Pourquoi les satellites ne tombent pas sur terre et restent longtemps voir toujours  dans l'espace ?

Aucune énergie pour  le pousser, pourtant il continu d'avancer sur son élan et à grande vitesse,
il est alors en "orbite "et aussi en
équilibre instable attiré à la fois par la Terre et sa gravité et par le vide intersidéral sa vitesse rapide qui le « pousse » vers l'extérieur de sa courbe créé un cet équilibre entre les deux forces et le maintient toujours sur la même trajectoire, une ligne circulaire qui fait le tour de la Terre. La trajectoire d'un satellite artificiel ou naturel est régie par les 3 lois formulées par Kepler s'appliquant au déplacement d'un objet gravitant autour d'un corps céleste :

Première loi de Kepler : les planètes décrivent une ellipse dont le Soleil occupe l'un des foyers ;
Deuxième loi de Kepler : le rayon Soleil-planète balaie des aires égales pendant des intervalles de temps égaux ;
Troisième loi de Kepler : le carré de la période de révolution est proportionnel au cube du demi grand-axe de l'orbite.

 http://culture-physique.blogspot.fr/2012/04 /pourquoi-les-satellites-ne-tombent-ils.html

 Le « canon de Newton » au-delà d'une certaine vitesse le boulet ne retombe plus au Sol

http://www.lesia.obspm.fr/perso/jacques-crovisier/JV/verne_CI.html

Newton explique avec son dessin que plus le canon fera partir son boulet de plus en plus rapidement (vitesse)
le boulet ira a chaque fois de plus en plus loin jusqu'a faire le tour de la terre sans la toucher. le boulet serait alors en orbite

Un satellite (naturel ou artificiel) tourne autour d'un astre avec une vitesse telle que la force centrifuge,
compense son poids. Il est donc pseudo-isolé, ce pourquoi sa vitesse reste constante.
le satellite n'est pas en apesanteur. Il est même en permanence en train de tomber, mais, grâce à sa vitesse, il tombe "à côté" de la Terre.  L'atmosphère empêche de placer un satellite à moins de 200km d'altitude. Et encore il y a encore un peu d'air a cette altitude, si bien le satellite placé aussi bas ne tiendra que quelques jours: freiné par l'air, il retombera fatalement dans l'atmosphère et s'y consumera. l'orbite d'un satellite ne sera circulaire que si son injection s'effectue, d'une part parallèlement à la terre, et d'autre part à la bonne altitude pour une vitesse donnée. Si ces conditions ne sont pas respectées, l'orbite est elliptique.

apollo 11>


Si la vitesse est inférieure à la vitesse
parabolique mais supérieure à la vitesse circulaire, le satellite décrira une orbite elliptique comprise entre la parabole et le cercle. Si le point d'injection est parallèle à l'horizon terrestre, il déterminera son périgée, point le plus proche de la terre.
Si la vitesse est inférieure à la vitesse
circulaire à l'altitude donnée, le satellite parcourt une orbite elliptique dont le point d'injection est l'apogée, point le plus haut. Le satellite selon l'altitude et la vitesse pourra rencontrer la terre sur son chemin. http://www.capcomespace.net/dossiers/astronautique/mecanique_spatiale_3.htm

Un satellite géostationnaire tourne dans le même sens que la terre, dans le plan équatorial ; ce satellite a la même vitesse de rotation que la terre, en conséquence, pour un observateur
terrestre il paraît fixe.

En plus petits les électrons, , neutrons et atomes ont le même principe, tout s'attire et se repousse dans un équilibre délicat.

On vient de lire  que la trajectoire d'un satellite artificiel autour d'un corps céleste n'est pas complètement stable, en effet . Elle est modifiée,
par plusieurs phénomènes naturels dont l'influence est variable selon le corps céleste et la position du satellite. Si celui-ci tourne autour de la Terre, les phénomènes perturbateurs
sont dans l'ordre décroissant d'influence :

l'aplatissement du corps céleste à ses pôles et le renflement équatorial ;
les autres irrégularités du champ de gravité ;
la résistance de l'atmosphère (en orbite basse) ;
l'attraction de la Lune ;
l'attraction du Soleil ;
la pression de radiation ;

Voila pourquoi certains satellites possèdes des réservent de carburant et un system électronique pour corriger  son orbite a l'altitude choisie . et restent  donc plus longtemps en l'air que d'autres. Ou alors après un certain temps (choisie) ou en manque de carburant, ils finissent par descendre, heurter la couche atmosphérique, brûler, exploser ou en petits morceaux sur terre ou mer!         
La sonde américaine Voyager 1, lancée en 1977, a bien quitté le système solaire et devient, du même coup, le premier objet de fabrication humaine à atteindre l'espace intersidéral. Selon des mesures publiées dans Science et confirmées par la Nasa, la sonde a quitté le système solaire , en août 2012. Le programme Voyager est un programme d'exploration robotique de l'agence spatiale américaine de la NASA dont l'objectif est d'étudier les planètes extérieures du Système solaire. Il comprend deux sondes spatiales identiques Voyager 1 et Voyager 2 lancées en 1977 (à  2 semaines d'intervalle) qui ont survolé les planètes Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune ainsi que 48 de leurs satellites. https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_Voyage

voyagerles sondes Voyager ont été envoyées à seulement deux semaines d'intervalles. La Nasa ne pouvait pas rater  une occasion exceptionnelle qui s'estprésentée cette année 1977 et qui n'avait qu'une durée de vie limitée. Pour l'exploiter, il fallait que les, sondes quittent la Terre avant fin 1977.
En effet, des travaux de mathématiciens et physiciens ont permis de réaliser deux découvertes importantes. La première concerne des formules liées à l'assistance gravitationnelle, qui permettent, de gagner en vitesse en utilisant l'attraction d'un
corps céleste. La seconde met en lumière un agencement bien particulier de plusieurs
planètes : Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.
Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA explique en effet que « Voyager 1 et 2 ont été conçus pour tirer parti d'un alignement planétaire rare qui se produit qu'une seule fois tous les 176 ans».

Les sondes peuvent ainsi « se balancer d'une planète à l'autre, sans avoir recours
aux systèmes, de propulsion à bord ». Si l'occasion n'était pas saisie au vol, l'attente aurait donc été encore très longue afin de profiter d'un tel alignement des planètes de notre système solaire.
http://www.nextinpact.com/news/97323-espace-voyager-1-est-a-plus-20-milliards-km-retour-sur-,38-ans-dexploration-spatiale.htm

  Cassini-Huygens est une mission d'exploration spatiale de la planète Saturne et ses lunes par une sonde spatiale.  Lancé en octobre 1997 l'engin s'est placé en orbite autour de Saturne en 2004. En 2005 l'atterrisseur européen Huygens après s'être détaché de la sonde mère s'est posé à la surface de la lune Titan,
et a pu retransmettre des informations collectées . Cassini à profité de 4 assistance gravitationnelles pour atteindre son but , 2 fois celle de Vénus, puis celles de la Terre et de Jupiter. La  poussée du a la gravitation augmente la vitesse de la sonde la projetant encore plus loin dans l'espace, cela économise beaucoup de carburant et de poids.
Une fusée qui irait directement en ligne droite ne pourrait pas atteindre son objectif cause carburant , poids et sa masse. 

Images du net. textes du net , parfois simplifié par moi même. 

Suivez la Station ISS habitée en direct avec ce lien.

http://iss.destination-orbite.net/live.php

Par NSSDC, NASA[1] — http://nssdc.gsfc.nasa.gov/database/MasterCatalog?sc=1957-001B, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1129363 

>la Station Spatiale Internationale (ou ISS pour International Space Station). Totalisant actuellement un peu plus de 277 tonnes orbitant à environ 325 km d’altitude à la vitesse de 28 000 km/h, l’ISS est la plus grande structure jamais assemblée dans l’espace. Occupée en permanence par au moins 3 astronautes, elle regroupe les États-Unis, le Canada, plusieurs pays européens (sous l’égide de l’ESA), le Japon, la Russie, l’Italie (participation supplémentaire par,
rapport à celle opérée via l’ESA) et le Brésil.

Ce qu'il faut retenir en premier. (petite chronologie)

L'idée d'envoyer un objet ou un Homme dans l'espace a été conçue par des auteurs de science-fiction des centaines d'années avant que cela ne soit physiquement et matériellement possible. Pendant la deuxième moitié,
du xxe siècle, avec le développement des moyens de propulsion appropriés, l'amélioration des matériaux,
l'envoi d'une mission dans l'espace ne fut plus seulement un rêve mais devint une réalité.

Grâce aux avancées allemandes lors de la Seconde Guerre mondiale, notamment dans le domaine des fusées,
la conquête de l'espace a rapidement pris son essor et fut l'un des grands moments de la seconde moitié du xxe siècle. Elle fut marquée, à ses débuts, par une forte concurrence entre les États-Unis et l'URSS, pour des motifs,
de prestige national liés à la guerre froide. On a appelé cette période la course à l'espace.

> Depuis, bien que la conquête spatiale soit toujours largement dominée par des agences spatiales nationales,
ou internationales telles que la NASA ou l'ESA, plusieurs entreprises envisagent de développer des lanceurs commerciaux. Le tourisme spatial intéresse également les entreprises à travers le partenariat avec des agences spatiales, mais également par le développement de leur propre flotte de véhicules spatiaux.

Trois évènements majeurs de la conquête spatiale sont à retenir : le premier vol spatial orbital de l'Histoire le 4,
octobre 1957 par le satellite soviétique Spoutnik 1, le premier vol habité par un être humain le 12 avril 1961 avec le vol orbital du Soviétique Youri Gagarine et enfin le premier pas sur la Lune le 20 juillet 1969 par l'astronaute Neil Armstrong.

Il y eut ensuite de nombreuses sondes envoyées comme Galileo partie en 1989 à destinaion de Jupiter ou Cassini-Huygens lancée en 1997 pour Saturne. D'autres missions furent aussi lancées plus récemment comme Mars Express en 2003, Venus Express en 2005 ou New Horizons en 2006. Le plus lointain corps céleste visité,
à ce jour est Pluton, à proximité duquel est passée la sonde New Horizons en juillet 2015. Toutefois, compte tenu de la dé classification de Pluton en 2006, on peut dire que toutes les planètes du système solaire avaient,
été visitées depuis 1989, suite au survol de Neptune par la sonde Voyager 2. Cependant, de nombreux objets transneptuniens et autres astéroïdes restent à explorer, et les sondes Voyager commencent tout juste à toucher,
aux confins de l'héliopause.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_de_l%27exploration_spatiale

 26 novembre 1965 La France lance son premier satellit="https://fr.wikipedia.org/wiki/Diamant_(fus%C3%A9e)" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Diamant_(fusée)?https://fr.wikipedia.org/wiki/Diamant_(fusée)="> Astérix à d'une fusée Diamant.

La fusée Diamant est un lanceur de satellites de construction française dont le premier
tir a eu lieu en 1965 permettant l'envoi du premier satellite français Astérix A1 (39 kg)
sur une orbite basse (environ 500 km X 1 500 km). Diamant est le premier lanceur
construit au-dehors des États-Unis et de l'URSS. Le programme spatial français des
« Pierres Précieuses » qui a abouti à Diamant a été lancé fin 1961 et le dernier
lancement de la fusée a eu lieu en 1975. Douze fusées Diamant ont été lancées
en tout (3 échecs).

Photo -Par Pline —  personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5854742

Temps de travail pour cette page: trouver  l'idée de départ et voir si elle est bonne- Recherche de photos- de textes- trouver la façon de simplifier,
le tout et de confirmer le tout- réduire les photos-fabriquer la page site- placer dedans  du contenu(les idées)- agencer la présentation dans la page (trouver un ordre chrique)- corriger. mettre en ligne et recorriger :> SOIT plus de 90 heures! à ce jour. Roland V 2016/09-