Un Insecte pollinisateur désigne Toute espèce d'insecte, en particulier les hyménoptères, qui, en butinant les fleurs pour se nourrir, transporte  du  pollen d'une fleur à une autre et en assure la pollinisation. Les insectes  pollinisateurs, comme d'autres espèces, sont fortement menacées par les pesticides. 

LES COLÉOPTÈRES :

Ils sont les plus nombreux et depuis longtemps. Déjà présents, il y a plus de 250 millions d’années, les Coléoptères ont connu le début et la fin des dinosaures et ont été les premiers insectes pollinisateurs.

En effet, l’origine des plantes à fleurs remonte à 200 millions d’années, à la limite du Trias et du Jurassique. À cette époque, les Gymnospermes étaient à leur apogée. Les Coléoptères formaient déjà un groupe très diversifié et participaient sûrement, comme de nos jours, à la pollinisation des cycas. Les Hyménoptères étaient aussi présents mais représentés seulement par les symphytes.

abeilles

LES DIPTÈRES: Ce sont les mouches et les moustiques mais seules les premières nous intéressent ici. Comme tous les Diptères, elles n’ont que deux ailes, mais pour se déplacer dans l’air, ce sont des pilotes exceptionnels.

LES DIPTÈRES jouent probablement un rôle important pour la pollinisation des petites fleurs peu attractives pour les gros pollinisateurs. Ils ont aussi un rôle clé pour la pollinisation en altitude où les autres insectes sont moins présents. C’est le cas en montagne pour le Trolle d’Europe. Il est uniquement pollinisé par des diptères chiastochètes dont les larves mangent les carpelles des fleurs.

abeilles

LES HYMÉNOPTÈRES :

Les champions de la pollinisation sont ici ! Les abeilles et les bourdons se sont spécialisés dans la récolte du pollen et du nectar pour nourrir leur progéniture, butiner leur est donc indispensable pour se reproduire... Fourmis, abeilles  et guêpes ne sont que les porte-drapeaux des Hyménoptères qui rassemblent près de 280000 espèces dans le monde dont 8 000 en France.

Les plus importants, sont les Apoïdes. Il en existe 900 espèces en France qui rassemblent l’Abeille domestique, les abeilles sauvages et les bourdons. Ces derniers sont des insectes sociaux. Seule la reine passe l’hiver et engendre une nouvelle colonie qui vivra jusqu’à l’automne suivant. À la différence des bourdons et de l’Abeille domestique, les abeilles sauvages elles, sont solitaires. Toutes ces espèces récoltent le pollen et le nectar pour leur propre alimentation  surtout pour l’alimentation de leurs larves. La disponibilité florale est donc un paramètre essentiel pour leur survie.

abeilles

LES LÉPIDOPTÈRES :

Chenilles mangeuses de feuilles, adultes pollinisateurs, les papillons et les plantes à fleurs ont une longue histoire commune. Le jour, les papillons se mêlent aux autres insectes pollinisateurs. La nuit, les espèces nocturnes sont, avec quelques coléoptères, les seules en activité. La Belle-de-nuit (fleur) s’est spécialisée sur ces pollinisateurs nocturnes. Ses fleurs tubulaires s’ouvrent à partir du crépuscule et attirent ainsi des espèces comme le Sphinx du liseron. Les chèvrefeuilles dégagent une odeur,  plus prononcée la nuit, qui attire de nombreuses espèces de lépidoptère.

Les papillons Certaines espèces comme le Moro-Sphinx pratiquent le vol stationnaire. Grâce à leur capacité de déplacement, les Lépidoptères peuvent rechercher des milieux riches en fleurs sur de grandes distances. Ces zones sont parfois très éloignées des sites où se trouvent les plantes hôtes des chenilles.

abeilles

LES HELICOPTÈRES :

Le Frelon, la gazelle, le puma, le dauphin... sont des engins mécaniques volants et polluants!

Blagounette

abeilles

    Retour Menu "abeilles" clic sur Maya                       -  La suite "détails anatomiques "clic   abeilles     2016

Photos (MOI) Roland sauf l'hélico!

http://abeillessauvages.com/qui-sont-les-abeilles-sauvages-en-france/les-abeilles-maconnes/#sthash.RitsZzhw.dpuf

Retour Menu SITE